Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

bienvenue

ذكر الله نعمة كبرى، ومنحة عظمى، به تستجلب النعم، وبمثله تستدفع النقم
وهو قوت القلوب، وقرة العيون، وسرور النفوس، وروح الحياة، وحياة الأرواح. ما أشد حاجة العباد إليه،
 وما أعظم ضرورتهم إليه، لا يستغنى عنه المسلم بحال من الأحوال
 . قال رسول الله صلى الله عليه وآله: بادروا إلى رياض الجنة، فقالوا: وما رياض الجنة؟! قال: حلق الذكر

 

 

أذكار الصباح

أذكار المساء
 
استمع الي أذاعة القران الكريم


 

Recherche

Rappel

Il y a    personne(s) sur femmes musulmanes

Que Du Vieux

                                                                                                          

 
  


Seigneur!ne laisse pas dévier nos coeur aprés que tu nous aies guidés,et accorde nous , ta miséricorde.C'est toi,certes, le grand Donateur!

"Ô Seigneur ! Je cherche protection auprès de Toi contre les tourments de la tombe, contre le supplice de l'Enfer, contre la tentation de la vie et de la mort et contre le mal de la tentation de l'Antéchrist."

"Ô Seigneur ! Je me suis fait beaucoup de tort à moi-même et il n'y a personne qui puisse pardonner les péchés sauf Toi. Pardonne-moi donc d'un pardon de Ta part et accorde-moi Ta miséricorde. Certes, c'est Toi le Pardonneur, le Très Miséricordieux."

"Ô Seigneur ! Aide-moi à T’invoquer, à Te remercier et à T’adorer de la meilleure manière." .


 

Une nouvelle rubrique consacrée pour  LES 40 HADITHS NAWAWI sur Femmes musulmanes , vous y trouverais inch'Allah les Matn des 40 hadiths accompagnées biensûr de leurs explications .

 

 

 

 

1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 13:10

A travers la fenêtre

vendredi 2 février 2007, par Tariq Ramadan
 
Derrière les brumes et les formes floues de l’aube,
J’ai cru voir ton image, reconnaitre ton souffle.
Je pensais à Dieu, au sens, à la solitude. A l’aube,
Le paysage défilait. Le train de la vie, d’une vie sans souffle.
 
 
J’ai souri à la nostalgie qui m’accueillait. Silencieusement.
Je ne sais pourquoi, au fond, j’ai eu tant besoin de l’écrire.
Mon coeur est en exil et reçoit l’exilé. Silencieusement.
Apprendrai-je un jour à recevoir ces cadeaux. Et mes mots pour l’écrire.
 
 
Tu étais la solitude, la douleur, la mort . Passagère.
Mon coeur savait que tu l’accompagnais, que tu l’aimais
Je ne connaissais pas les mots pour le dire. Passagère.
Les brumes matinales m’ont offert le silence et confié que tu m’aimais.
 
 
A travers la fenêtre, cette infinie tristesse.
Infiniment fidèle.
Un grand merci à samir

Partager cet article

Repost 0
Published by laila - dans ALLAH
commenter cet article

commentaires