Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

bienvenue

ذكر الله نعمة كبرى، ومنحة عظمى، به تستجلب النعم، وبمثله تستدفع النقم
وهو قوت القلوب، وقرة العيون، وسرور النفوس، وروح الحياة، وحياة الأرواح. ما أشد حاجة العباد إليه،
 وما أعظم ضرورتهم إليه، لا يستغنى عنه المسلم بحال من الأحوال
 . قال رسول الله صلى الله عليه وآله: بادروا إلى رياض الجنة، فقالوا: وما رياض الجنة؟! قال: حلق الذكر

 

 

أذكار الصباح

أذكار المساء
 
استمع الي أذاعة القران الكريم


 

Recherche

Rappel

Il y a    personne(s) sur femmes musulmanes

Que Du Vieux

                                                                                                          

 
  


Seigneur!ne laisse pas dévier nos coeur aprés que tu nous aies guidés,et accorde nous , ta miséricorde.C'est toi,certes, le grand Donateur!

"Ô Seigneur ! Je cherche protection auprès de Toi contre les tourments de la tombe, contre le supplice de l'Enfer, contre la tentation de la vie et de la mort et contre le mal de la tentation de l'Antéchrist."

"Ô Seigneur ! Je me suis fait beaucoup de tort à moi-même et il n'y a personne qui puisse pardonner les péchés sauf Toi. Pardonne-moi donc d'un pardon de Ta part et accorde-moi Ta miséricorde. Certes, c'est Toi le Pardonneur, le Très Miséricordieux."

"Ô Seigneur ! Aide-moi à T’invoquer, à Te remercier et à T’adorer de la meilleure manière." .


 

Une nouvelle rubrique consacrée pour  LES 40 HADITHS NAWAWI sur Femmes musulmanes , vous y trouverais inch'Allah les Matn des 40 hadiths accompagnées biensûr de leurs explications .

 

 

 

 

22 septembre 2006 5 22 /09 /septembre /2006 22:47
Les matins où l’on se lève avec au cœur la folie des Hommes. Leur soif de pouvoir, d’argent et l’univers sombre de toutes les apparences et de toutes les suffisances.
  
Et l’on cherche autour de soi, les consciences et les cœurs portés par l’amour, la conscience et la dignité.
 
Ces matins de solitude et de doute où les amis de nos combats nous inquiètent de tout oublier et de s’oublier entre deux rencontres, deux soirées, deux cafés, deux magazines de modes bientôt démodées... à parler, à lire, à se divertir.
  
Et tous les miroirs nous parlent de nos insuffisances, de nos lâchetés et de nos silences. Incapable d’avancer avec soi, avec qui donc faire la route ? Tu sais, n’est-ce pas, ces matins d’étouffement et de morales douleurs ?
 
Et puis lever la tête. Observer plus loin... les souffrances de tous les opprimés, les tortures des torturés, la mémoire humiliée de l’Afrique, la dignité des peuples. Lever la tête, réveiller son cœur, inviter sa foi... dialoguer avec sa force et son énergie.
 
Suivre sa route. Malgré les démissions, les trahisons, les soutiens frileux qui ne coûtent rien... combien luttent tant que cela ne coûte rien... Suivre sa route « comme un étranger, ou un passant », offrir, donner, aimer, et donner encore. Malgré tout.
 
Lever la tête, suivre sa route, offrir son cœur et l’amour. Libre, en passant. Et passer. Si tu savais... ce qui naît, ce qui reste, de ce réveil intérieur, de ces luttes de l’intimité, de ce jihâd du cœur.
 
Si tu savais. Lui parler enfin, sans mots, sans limites, sans gêne. Avec force, avec pudeur. S’isoler dans Sa Présence, chercher Sa Lumière. Etre seul pour ne plus être seul. Lui dire, Lui confier, appeler Sa Lumière et se protéger de Lui, en Lui, loin de toutes les obscurités... les tiennes et celles de l’Humanité.
 
Si tu savais, si tu te rappelais ce qui peut naître de l’alchimie de ces souffrances, dans Sa proximité... dans la fulgurance, dans l’instant, ce qui peut naître de liberté.
 
Un matin, l’aube. Si tu savais... la force de cette liberté.
Tariq Ramadan

Partager cet article

Repost 0
Published by laila - dans diVerS
commenter cet article

commentaires