Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

bienvenue

ذكر الله نعمة كبرى، ومنحة عظمى، به تستجلب النعم، وبمثله تستدفع النقم
وهو قوت القلوب، وقرة العيون، وسرور النفوس، وروح الحياة، وحياة الأرواح. ما أشد حاجة العباد إليه،
 وما أعظم ضرورتهم إليه، لا يستغنى عنه المسلم بحال من الأحوال
 . قال رسول الله صلى الله عليه وآله: بادروا إلى رياض الجنة، فقالوا: وما رياض الجنة؟! قال: حلق الذكر

 

 

أذكار الصباح

أذكار المساء
 
استمع الي أذاعة القران الكريم


 

Recherche

Rappel

Il y a    personne(s) sur femmes musulmanes

Que Du Vieux

                                                                                                          

 
  


Seigneur!ne laisse pas dévier nos coeur aprés que tu nous aies guidés,et accorde nous , ta miséricorde.C'est toi,certes, le grand Donateur!

"Ô Seigneur ! Je cherche protection auprès de Toi contre les tourments de la tombe, contre le supplice de l'Enfer, contre la tentation de la vie et de la mort et contre le mal de la tentation de l'Antéchrist."

"Ô Seigneur ! Je me suis fait beaucoup de tort à moi-même et il n'y a personne qui puisse pardonner les péchés sauf Toi. Pardonne-moi donc d'un pardon de Ta part et accorde-moi Ta miséricorde. Certes, c'est Toi le Pardonneur, le Très Miséricordieux."

"Ô Seigneur ! Aide-moi à T’invoquer, à Te remercier et à T’adorer de la meilleure manière." .


 

Une nouvelle rubrique consacrée pour  LES 40 HADITHS NAWAWI sur Femmes musulmanes , vous y trouverais inch'Allah les Matn des 40 hadiths accompagnées biensûr de leurs explications .

 

 

 

 

15 juillet 2006 6 15 /07 /juillet /2006 16:36

Question : « Shaykh, nous avons entendu que parmi les vertus des invocations est que l’homme dise à son frère : ne m’oublie pas dans tes invocations. Pourriez-vous développez cela en rappelant la parole du Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) à ‘Ukâshah lorsqu’il lui a dit : « Ô Messager d ‘Allah, invoque Allah pour que je sois parmi eux. » (Les 70 000 qui entreront au paradis sans jugement et châtiment)

Réponse : « Demandez une invocation à quelqu’un pour un bienfait collectif est permis, comme lorsque ce bédouin est entré dans la mosquée alors que le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) faisait le sermon (du vendredi) et dit : « Ô messager d’Allah, les biens et les cultures sont perdus, demande à Allah qu’Il nous accorde la pluie. » Et la semaine suivante, cet homme (ou un autre) dit : « Les biens et les constructions sont noyés, demande à Allah qu’Il arrête la pluie ». Ce genre de chose est permis car le bienfait est pour d’autres, il est donc comme un intercesseur. Quant à demander un bienfait personnel, si cela est demandé au Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) c’est permis. Mais si cela est demandé à autre que lui, alors Shaykh ul-Islâm ibn Taymiyyah  a montré que cela n’était pas permis, comme demander de l’argent, mais il ne commet aucun péché en faisant cela. Ne dis donc à personne : invoque Allah pour moi, sauf si tu vises par cela son bienfait à lui. Comment ? Car s’il invoque pour toi, il aura été bienfaisant envers toi et Allah aime les bienfaisants. Et lorsqu’il invoque pour toi, l’ange dit : « Amîn (qui signifie : Ô Allah répond à l’invocation) et toi de même ». De cette manière, il tire profit de l’invocation qu’il a fait pour toi. Mais s’il vise son propre bienfait dans sa demande, le jugement est celui qu’a donné Shaykh ul-Islâm : cela est dangereux et repoussé, car il peut s’accrocher à l’invocation  de cet homme et ne plus invoquer lui-même. De plus, celui à qui on demande cette invocation peut être trompé et se voir comme un homme pieux duquel on recherche les invocations, il en tire une vanité et exagère sur lui-même. Ô mon frère, invoque par toi-même car lorsque tu invoques Allah, c’est une adoration, qu’Il t’exauce ou non. Cette invocation est aussi un lien entre toi et ton Seigneur, alors demande fermement à Allah au lieu de demander à quelqu’un : invoque pour moi. Quant au hadith de ‘Umar dans lequel le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) lui aurait dit : « Associe-nous dans tes invocations et ne nous oublie pas. » c’est un hadith faible.

Cette question a également été posée à shaykh ‘Alî Hasan lors d’une séance de questions-réponses et il a répondu en citant Ibn Hajar qui rapporte que lorsqu’on demandait aux compagnons qu’ils invoquent pour quelqu’un, ils disaient : « Sommes-nous des Prophètes (pour que vous nous demandiez des invocations) ? »

Source : Liqâ’at Al-Bab Al-Maftûh, 1/403.

Partager cet article

Repost 0
Published by iznagoude - dans Fatawas
commenter cet article

commentaires